×

Verum: en croisade contre les fake news

15/07/2019
Lors du Printemps des Médias, événement annuel dédié aux jeunes pousses de l’information, qui s’est déroulé entre les murs de l’IICP en juin dernier, une dizaine de porteurs de projet ont pu pitcher sur leur média. Parmi ces audacieux entrepreneurs, trois têtes familières interpellent : Malaurie Krall, Leslie Mary, Cassandra Parpex, étudiantes en 4ème année de journalisme à l’IICP. Nos trois journalistes sont venues participer à l’événement afin de présenter leur média : Verum.

C’est dans le cadre d’un cours du module d’entrepreneuriat, mené par Jérémy Felkowski – intervenant à l’IICP et créateur du Printemps des Médias- que le projet Verum commence à émerger. Ce fameux module était « entièrement dédié à l'entrepreneuriat des médias, il a permis, durant un an, à des étudiantes et étudiants de quatrième année de s'exercer au métier de créateur, de se pencher sur un plan de trésorerie, de définir une ligne éditoriale... » explique Jérémy. 

Les trois jeunes filles ont donc voulu créer une web série pédagogique pour lutter contre la propagation des fake news. Conscientes de ce phénomène grandissant qu’est la prolifération de fausses informations, elles avaient à cœur de traiter ce sujet, et de manière approfondie. 

Le concept est simple : démontrer qu'une infox est fausse. « On veut vraiment expliquer pourquoi et comment on les repère et on les démonte. » souligne Leslie Mary, l’une des porteuses du projet.

Afin d’être originales et de rendre cette websérie plus ludique, elles ont misé sur l'infotainement : traiter une vraie (fausse) information avec une mise en scène dans un ascenseur. « Une scène brève avec un nouveau personnage qui monte dans l'ascenseur à chaque étage et apporte un nouvel élément. Donc finalement, un mix entre Caméra Café et C'est pas sorcier. » nous explique Leslie.

« Les trois étudiantes qui ont présenté Verum ont été les plus pertinentes et sont sorties major de ce cursus » révèle Jérémy, ainsi elles ont pu obtenir leur ticket d’or pour présenter leur média face à un public composé de journalistes notamment. Une belle récompense !

Aujourd’hui, Verum ne restera qu’un beau projet d’études puisque nos trois journalistes ont déjà leurs propres projets en parallèle, dont certains en commun qu’elles ne souhaitent divulguer pour le moment, mais qu’ils nous tardent de découvrir !