×

Rentrée d'octobre : vos projets n’attendent pas ! Nous sommes à votre écoute pour vous accompagner.

admission-iicp
Portes Ouvertes
Découvrez l’école et rencontrez-nous
 >>
description_picto
Admissions/inscriptions
prenez un RDV
 >>
description_picto
Rentrée octobre
Inscrivez vous maintenant !
 >>

Pour toute demande spécifique, n’hésitez pas à contacter directement notre service admissions.

ALUMNI: Alvin Lawson Tychus, journaliste sportif chez UWH News

27/05/2021

Grand passionné de journalisme et de football, Alvin rêve depuis le collège d’exercer le métier. Suite à sa licence de langues appliquées, il part un an en Allemagne avec le programme Erasmus pour pratiquer. A son retour, il est décidé à passer le concours de l’école de journalisme, communication, et création,l’IICP, qu’il obtient. Il se retrouvera en Année passerelle journalisme. Aujourd’hui, il vit de sa profession en travaillant à UWH News, le média référent du hockey subaquatique. 

Un média plus que formateur 

Fraîchement diplômé de l’IICP, il choisit de se spécialiser ensuite en école de radio. Puis il commence à chercher un emploi. Lui qui voulait travailler comme chroniqueur spécialisé football, a dû s’ouvrir à d’autres horizons.  Il se présente un jour à un entretien au sein d’une start-up, UWH News ; une web TV.

 Il se trouve que le directeur du média, amateur d’hockey, venait tout juste de le créer. Tout était encore à faire. Création d’émissions, interviews dans différentes langues, reportages, community management, le journaliste en devenir a touché à tout.

Des projets inoubliables représentatifs du métier

En 2018, Alvin et son collaborateur ont une idée : réaliser un documentaire sur les championnats du monde d’hockey subaquatique qui se déroulaient à Québec, au Canada. Durant toute la période du championnat, le journaliste et son collègue sont partis à la rencontre des joueurs de l’Equipe de France. 

« Si c’était à refaire, je n’hésiterai pas une seule seconde parce-que c’était une super aventure de pouvoir suivre des athlètes en plein championnat. Tu peux sentir la tension qu’il peut y avoir, la concentration, les moments de relâchement. Le documentaire a été la vidéo la plus regardée de la chaine Youtube. » Voilà la définition du journalisme : aller à la rencontre des personnes, arriver à capter leurs émotions et intéresser l’audience. Il explique qu’une soirée avait été organisée pour montrer en avant-première aux joueurs représentés dans le film, le résultat final. Quelle joie pour les collaborateurs de voir les retours positifs ! 

« Certains ont même versé une larme, c’était très émouvant ! » ajoute-t-il. 

Mais il n’oublie pas également le rythme de travail effréné derrière ce projet d’une telle envergure. Le matin, ils arrivaient à la piscine à 8h30. Les deux reporters sélectionnaient ensuite les matchs qui les intéressaient ainsi que les interviews à effectuer. Puis vient la fin de la journée de championnat vers 17h30-18h. La soirée était loin d’être terminée ! Logés dans une auberge de jeunesse pour être au plus près des joueurs pour des interviews, venait le moment du montage et la pose de la voix. « Parfois, on finissait à 2h du matin et le lendemain, il fallait être prêt pour 8h30. Ce sont des choses qu’on ne t’apprend pas forcément à l’école. (rires) »

Le conseil d’Alvin 

« Ce n’est pas un métier où tu vas rouler sur l’or. Deux points sont importants : si vraiment tu es motivé à faire du journalisme, ne lâche pas ! La route va être semée d’embûches, ça va être long, chiant. Il y a des jours où tu mangeras des pâtes pendant plusieurs mois car tu n’auras pas beaucoup de revenus. Mais si vraiment tu es motivé, déterminé et que tu veux vraiment faire ça de ta vie, ne lâche jamais. Au bout d’un moment, cela finira par fonctionner. Il suffit d’y croire. Faut être sûr.e de ce que tu vaux et savoir écouter les conseils des autres pour pouvoir progresser, c’est la meilleure chose ! 

Deuxième point : Ne pas se fermer le champ des possibles ! Ce métier n’est pas simple donc si tu as des opportunités même si c’est pour se lancer dans l’inconnu, n’aies pas peur de tenter l’aventure ! Tu apprendras beaucoup. Avant l’épidémie, j’avais eu une opportunité pour journaliste immobilier et j’ai dit « oui ». Evidemment qu’on a tous des objectifs, mais pour y arriver, il faut faire ses preuves ailleurs ! Moi en sortant d’école, je voulais faire de la radio dans le domaine sportif ! Au final, ce n’était pas de la radio et je devais parler d’un sport qui m’était inconnu. Mais j’ai adoré et j’en garde de supers expériences ! »

___________________________

Si vous aussi, vous rêvez de faire du journalisme et que vous êtes issu.es d’un bac+2/+3, alors n’hésitez pas à vous inscrire en Année passerelle journalisme. 

Vous pouvez assister aux Portes Ouvertes, candidater en ligne ou télécharger le dossier de candidature.