×

Devenir Pigiste - fiche métier

Pigiste

Travaillant pour son compte, le journaliste pigiste est rémunéré à l’article, à la photo ou au reportage réalisé. À l’instar du journaliste salarié, il réalise une investigation complète jusqu’à la livraison de toute la commande. Sa production est encadrée par des consignes éditoriales précises fournies par son employeur. Il s’agit souvent d’un métier principalement exercé par un journaliste débutant, mais il peut aussi être un choix d’exercice pour la liberté qu’il apporte.

Le pigiste est un journaliste qui travaille à la pige. C’est-à-dire qu’il est rémunéré pour une ou plusieurs agences de presse, au contenu qu’il conçoit et rédige. Il travaille de façon régulière ou à titre occasionnel pour un journal ou une agence de presse. Il s’adapte aussi bien à un support en papier qu’en ligne, mais également à la radio ou à la télévision.

Le journaliste pigiste propose souvent un sujet d’article à un rédacteur en chef : s’il est validé, le journal confie au pigiste sa réalisation en lui indiquant un angle de traitement et une date de rendu.

Le pigiste va alors, comme tout journaliste, collecter les informations nécessaires pour monter ses articles ou son reportage. Avant de les utiliser, il vérifie leur véracité. Il rédige ensuite les contenus, enregistre les sons et les vidéos et/ou prend des photos pour illustrer ses écrits, et ce, en respectant la ligne éditoriale définie.

Le pigiste peut être pluridisciplinaire ou spécialisé dans un domaine précis tel que la politique, l’économie, la culture ou le sport. Puisqu’il est constamment en quête d’informations, ce professionnel n’a pas d’horaire de travail fixe. Il se sert également de son propre équipement de travail (appareil photo, ordinateur, matériel de prise de son…) pour honorer ses commandes.

Le pigiste est un travailleur indépendant. De ce fait, il doit relancer régulièrement les agences pour proposer ses articles ou courir après les missions en vue de recueillir un revenu régulier chaque mois.

Pour accomplir ses missions et gérer efficacement son planning, le pigiste doit être autonome, organisé et méthodique. La polyvalence est une qualité indispensable pour lui permettre de s’adapter à différentes lignes éditoriales en peu de temps.

Le pigiste doit avoir un esprit critique, d’analyse et de synthèse pour recouper et vérifier les informations collectées. Une bonne élocution, une culture générale développée et des aptitudes rédactionnelles irréprochables sont également requises.

Auparavant, le pigiste était un journaliste qui se formait sur le tas. De nos jours, des formations spécifiques et relatives au domaine du journalisme sont dispensées pour mieux cerner les sujets et les traiter en phase avec les règles de déontologie et de technicité demandée par les supports numériques.

Après le bac, l’IICP vous invite à poursuivre vos études en bachelor Journalisme afin d’acquérir les connaissances nécessaires pour devenir pigiste dans un premier temps et journaliste salarié par la suite si vous le souhaitez.

Notre cursus dure 4 ans, avec les trois premières années en tronc commun. La dernière année est une formation de spécialisation. À l’issue du cursus un diplôme certifié RNCP Niveau II vous sera remis.

Téléchargez la brochure et le dossier de candidature

Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » n° 78-17 du 6 janvier 1978, les informations vous concernant sont destinées au Pôle ESG, responsables du traitement. Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un e-mail à l'adresse électronique suivante : service@iicp.fr

Concours d'entrée

Mercredi 20 novembre