×

Témoignage: Loïs - 1ère année Bachelor Journalisme

09/05/2019

Actuellement en 1ère année de Bachelor Journalisme, Loïs nous parle de son parcours d'orientation, de recherches, de son choix final et enfin de son année parmi nous.

Bonjour Loïs, tout d'abord peux-tu nous dire pourquoi tu as candidaté à l’IICP ?

Intéressée par le journalisme et l’IICP proposant un bachelor dédié, je me suis renseignée sur l’école. En regardant les spécialisations de dernière année, j’ai vu qu’il y avait celle qui m’intéressait, à savoir JRI – Journaliste Reporter d’Images. J’étais donc très enthousiaste, je suis venue passer le concours, que j’ai réussi ! Et me voilà à l’IICP !

Comment as-tu trouvé le processus d’admission à l’IICP ?

J’ai trouvé le processus hyper simple, on n’est pas perdu et on est bien accompagné par le service des admissions. Concernant le concours, je le trouve relativement accessible mais intéressant car très complet. Nous avions plusieurs épreuves écrites : orthographe, anglais, culture générale mais aussi un test plus axé sur la pratique qui nous met directement dans le bain du journalisme. Nous devions rédiger un article qu’il fallait ensuite présenter face caméra dans le studio TV, c’était une super expérience. Si on est vraiment motivé, ça le fait. Honnêtement, et je ne dis pas ça parce que je suis à l’IICP, sur les différents concours que j’ai passés c’est celui qui m’a le plus plu car il mêlait pratique et théorie.

Pourquoi avoir choisi l’IICP ?

J’étais prise dans d’autres écoles concurrentes mais mon choix s’est porté sur l’IICP car lorsque j’ai passé mon concours, j’ai tout de suite aimé l’atmosphère de l’école. On est hyper bien accueilli, notamment par Steve, le responsable des admissions. En plus j’ai eu une réponse rapidement après mon concours, ce qui m’a encore plus motivé à vous rejoindre.

Nous arrivons en fin d’année scolaire, quel bilan peux-tu faire sur ta première année à l’IICP ?

Je trouve que pour une première année, j’ai beaucoup appris. On pourrait penser qu’en première année, on ne fait que de la théorie, mais pas à l’IICP. Justement, on a fait beaucoup de pratique et je pense que ça se ressentira plus tard. Si dès maintenant, on touche déjà aux caméras, on fait déjà du studio radio et TV, on sait qu’en stage on sera plus à l’aise et plus confiant. On a eu aussi plusieurs semaines de challenges, le projet Fil Rouge, etc. Tout ça nous plonge dans le grand bain directement et nous aide à nous professionnaliser. L’avantage c’est qu’on sait tout de suite si on aime ça et dans ce cas-là on y va, on fonce, ou alors si ça ne nous plait pas, on arrête tout de suite car ça ne sert à rien. C’est un métier de passion, il faut aimer ce qu’on fait pour y arriver.

Quel est ton meilleur souvenir à l’IICP ?

Tout ce qui est WEI (week-end d'intégration), semaine de ski, semaine raclette … tous les événements organisés par le BDE pour dynamiser la vie de l’école constituent de bons souvenirs !