×

Interview de Nathalie Lorrain - Présidente de Itinéraires Interculturels partenaire du Mastère Communication Internationale

11/05/2016

Dans le cadre du Mastère Communication Internationale, l'IICP a souhaité s'entourer d'organismes ayant une expertise dans ce domaine.
Parmi eux, Itinéraires Interculturels nous a rejoint dans cette aventure en devenant partenaire de cette spécialisation.
Découvrez l'interview de Nathalie Lorrain, Présidente de cette organisation, qui partage avec nous sa vision de la communication internationale.

Question 1 : Pourquoi soutenir la création du Mastère Communication Internationale ?

Un MBA Communication Internationale répond à la problématique de l’évolution des métiers de la communication à l’international. Les départements communication dans les organisations sont de plus en plus exposés à la dimension internationale, que ce soient dans les rapports siège / filiales, que ce soient dans les rapports avec les prestataires de services, dans les rapports avec la presse… Les stratégies de communication se déploient désormais à l’international, tout comme se sont déployées auparavant les pratiques managériales.

Question 2 : Quelles sont les précautions à prendre et/ou les erreurs à éviter lorsque l’on communique dans un environnement international ?

Il est idéaliste de penser qu’une communication peut se déployer de la même façon quel que soit le pays. Une communication efficace dans un environnement international répond à la polarité de l’universalisme et du particularisme. Les organisations doivent penser une communication internationale et tester la robustesse à l’interculturel de cette communication.

Tout en gardant le même objectif stratégique, l’organisation doit pouvoir apporter des aménagements localement. Pour ce faire, il convient de s’intéresser aux cultures, à leurs styles de communication, à leurs schémas de pensée…

Question 3 : Un conseil pour les futurs candidats du Mastère ?

Tout d’abord, profitez de vos voyages professionnels ou personnels pour découvrir de nouvelles langues et entrer dans l’univers mental de vos interlocuteurs ; et puis pensez à vous « décentrer », à regarder les choses et les événements sous un autre angle. Cela revient à sortir de votre prisme habituel et à vous mettre dans la peau de l’autre